musée Museum Forges les Eaux déportation Résistance underground crashes pilots crew emembers équipage RAF USAF bombardiers chaseurs fighters bombers camps Daschau Auschwitz
Collections Qui sommes-nous
revue de srésistants LE PATRIOTE Pays de Bray Valée de la Bresle Undergriund newpaper 1944 1947
revue des résistants LE PATRIOTE Pays de Bray Vallée de la Bresle Underground newpaper 1944  1947 1940 1941 1942
revue des résistants LE PATRIOTE Pays de Bray Vallée de la Bresle Underground newpaper 1944  1947 1940 1941 1942
revue des résistants LE PATRIOTE Pays de Bray Vallée de la Bresle Underground newpaper 1944  1947 1940 1941 1942

 
Actualité précédente Actualité suivante

Le Patriote : le tout premier journal
des Résistants en pays de Bray et
vallée de la Bresle
Le 10 septembre 1944, une feuille imprimée recto-verso est distribuée dans le pays de Bray et la vallée de la Bresle. Depuis la Libération du secteur entre les 30 août et 2 septembre, la Résistance a pris le contrôle de la région. « La canaille hitlérienne » a quitté la région rappelle le premier numéro du Patriote. Le nouvel organe de la Résistance est imprimé à Aumale.

« Un prisonnier ou un cadavre »
« Tout fuyards, tout traînard doit être considéré par les FFI comme un prisonnier ou un cadavre » explique le journal. Et d’ajouter : « les collaborateurs de notre secteur sont devenus pour la plupart d’enragés patriotes espérant se faire pardonner quatre ans de délation, crapulerie, lâcheté ».

Le ton du journal n’est pas vraiment à la joie, à la Libération et aux bonnes intentions. « Les FFI et le peuple ne se laisseront pas prendre à ces palinodies de gens qui suant la peur cherchent à sauver leur peau. Quelques cas devront être étudiés, mais... en prison les collaborateurs !».

« Viande de porc insuffisante »
Le nouveau journal de l’Est de la Seine-Inférieure prévient d’emblée ses lecteurs. Il représentera la Résistance dans le pays de Bray et la Vallée de la Bresle et les correspondants doivent se faire connaître auprès de l’imprimeur aumalois.

Ce 10 septembre 44, l’épuration a semble-t-il déjà commencé dans la région. Les premiers noms tombent, on évoque les « coupes de cheveux » et les règlements de comptes.
Au fur et à mesure de ses publications, le journal raconte aussi la vie quotidienne des Brayons et des habitants de la vallée de la Bresle. On apprend ainsi qu’à Aumale, « la distribution de viande de porc est insuffisante ». On parle de supprimer des distributions de viande. De quoi alimenter la colère.

« Dans une heure, je serai exécuté »
Et puis il y a ces publications de lettres à fendre le cœur. Ces « dernières lettres » de résistants qui juste avant d’être fusillés se dressaient encore fièrement devant leur stylo. « Pardonnez-moi la peine affreuse que je vais vous faire. Dans une heure, je serais exécuté par le peloton allemand. Je serai courageux croyez le bien. Vous n’aurez pas à rougir de moi »... La lettre de Marcel écrite à sa famille ne peut laisser aucun lecteur indifférent.

En ce début septembre 1944, la Libération de la région n’était officielle que depuis quelques jours. Mais le journal Le Patriote annonçait déjà l’ambiance des semaines et mois à venir. Le journal hebdomadaire comptera finalement 125 numéros. Il sera publié jusqu’au 25 janvier 1947 avant un « arrêt provisoire ». En réalité, il ne reparaîtra plus jamais.



Légendes des photos : quelques exemplaires du journal des Résistants "Le Patriote" datant de 1944, précieusement conservés au Musée de Forges.

musee resistance déportaion Forges les eaux aviation Allied crashed planes underground reseaux exfiltration camps  

LE MUSÉE DE LA RÉSISTANCE
ET DE LA DÉPORTATION DE
FORGES-LES-EAUX


L’objectif de ce musée est d’entretenir la mémoire de la Résistance Française, de la Déportation et plus particulièrement en Normandie et en Seine-Maritime. Il a aussi pour mission d’ouvrir ses portes au plus large public possible et notamment aux jeunes générations. Le musée accueille tous les établissements scolaires depuis la primaire jusqu’au lycée.
9 rue du Général Leclerc
76440 FORGES-LES-EAUX
02.35.90.64.07

museedelaresistance@free.fr


Horaires d'ouverture
. Ouvert tous les jours de 14h à 18h
. SAUF les lundis et mardis d'avril à septembre
. SAUF les dimanches et lundis d'octobre à mars
. GROUPES : sur réservation, matin ou après-midi

Tarifs
. Entrée 5€
. Enfant -10 ans gratuit
. Groupes scolaires 2€ /personne

. Groupes 4€ /personne, visite guidée incluse

carte accès musee forge résistance détportation avenue général Leclerc access map google maps


 

pictogram US AIR FORCE USAF Royal AIR FORCE RAF R.A.F. bomber Fighter Croix de Lorraine FFL France Libre

 
© MUSÉE DE LA RÉSISTANCE ET DE LA DÉPORTATION  -  FORGES-LES-EAUX (France)